Dans Le Monde de… Louis Azaud #EP9

Bienvenue Dans Le Monde de… Louis Azaud !

Les arts se complémentent et se subliment à merveille. C’est ce que Louis Azaud, invité du 9ème épisode de notre podcast, a très bien compris. Ce beatmaker, réalisateur et photographe est un “renaissance man” qui n’impose aucune limite à sa créativité.

De nombreux artistes ont fait appel à lui pour ses compétences en réalisation et en direction artistique : Maes, Deen Burbigo, Eff Gee, Alonzo, Nandita, AK47 Meow… mais aussi 3010 et le crew Eddie Hyde. Il a pleinement contribué à l’émergence de ce collectif.

En juin 2020, Louis Azaud a dévoilé “Emotion Road”, son tout premier EP en tant que beatmaker/producteur. Ce projet est composé de 4 superbes titres qui tirent vers le R&B et la soul. Des artistes comme Ashok Rose, Koffi Black, Elijah et May Hi y ont contribué.

Un véritable mood ! Dans cet épisode il nous raconte son histoire, ce qui l’a amené à la musique, son attachement au 93 et à Aubervilliers, ses aventures avec Eddie Hyde, l’influence positive de son cercle (s/o Aïna), la création de l’EP, sa recherche de paix et pleins d’autres perles… Une conversation riche qui met en lumière un créatif intègre, ouvert et rayonnant. Découvre Louis Azaud aka La Solution ! Special thanks to Diamante!

Podcast disponible sur Apple Podcasts, Spotify, SoundCloud, YouTube et d’autres plateformes !

Hors-série #2 : L'amapiano, un genre musical en ascension (feat. Norma d'iMullar) Dans Le Monde de…

A l’occasion de ce nouvel hors-série du podcast “Dans Le Monde de…” (dédié aux univers du Beatmaking et du Djing), nous revenons sur les origines et la percée d’un genre musical en pleine ascension : l’Amapiano. Cette variante de house sud africaine 🇿🇦 se popularise sur tout le continent. Plus qu’un genre, c’est un lifestyle, une idéologie qui célèbre la vie, l’espoir et le dépassement ses limites et de sa condition. Pour en comprendre toutes les dimensions, nous avons invité Norma, une passionnée de musique qui pilote les playlists d’iMullar, un superbe média ghanéen ! Découvre cette musique qui prendra d’assaut ta plateforme de streaming !  _______________________  Afin de poursuivre ton exploration de l'Amapiano, voici une playlist concoctée avec Norma : l'Amapianorma –> https://dlm4.streamlink.to/amapianorma  Un documentaire nous a particulièrement servi de source :  SHAYA! Amapiano documentary En bonus, voici un autre documentaire sur la naissance de la house :  I Was There When House Took Over The World  _______________________  🔗  POUR SUIVRE L’ACTU DE Norma  ⬇️  IG Twitter Ses playlists persos + ses playlists pour iMullar  🔗  POUR SUIVRE L’ACTU D'iMullar  ⬇️  Site web  FB IG Twitter _______________________  🔗  POUR SUIVRE L’ACTU DE DELAMUSICOPOLIS (DLM4)  ⬇️  Retrouvez tous les épisodes du podcast ici ! Au début de chaque épisode du podcast, nous dévoilons une courte sélection de morceaux marquants. Ils sont compilés dans cette playlist ! Site web Instagram Twitter Générique –> Prod. by pilotkid 
  1. Hors-série #2 : L'amapiano, un genre musical en ascension (feat. Norma d'iMullar)
  2. Les 4 fantastiques #1
  3. Dans Le Monde de… Dirty Swift #S02EP03
  4. Dans Le Monde de… BlackDoe #S02EP02
  5. Dans Le Monde de… StillNaS #S02EP01

Erick Arc Elliott, l’architecte new-yorkais

En 2020, la scène rap de New-York vibre aux sonorités de la drill de Brooklyn et du grimy boom bap de Buffalo. Ces deux mouvements coexistent et semblent s’équilibrer à merveille. Ce regain d’énergie au coeur de la Big Apple, le berceau du hip hop, amène certains observateurs à parler de la renaissance de l’identité musicale new-yorkaise. Est-ce bien vrai ? La réponse à cette question est pleine de nuance.

Les années 2010 ont vu des collectifs associer les codes traditionnels de NYC aux genres populaires de l’époque (i.e la trap). C’est le cas de la Beast Coast, une formation qui réunit trois entités : Pro EraThe Underachievers et Flatbush Zombies. En son sein se trouve un producteur de première classe : Erick Arc Elliott AKA Erick The Architect. Au regard de sa discographie et de ses aptitudes, ce beatmaker/rappeur aussi discret qu’efficace est trop peu reconnu.

Focus sur Erick The Architect l’arme secrète de Flatbush Zombies.

Flatbush en toile de fond

IG: @erickarcelliott

L’histoire d’Erick The Architect commence à Brooklyn dans le quartier de Flatbush. C’est le lieu de vie et de rencontre d’une grande partie de la communauté caribéenne du borough. Guyana, Trinidad et Tobago, Haïti, Jamaïque… Erick Arc Eliott s’imbibe des cultures vibrantes de ces pays. Son esprit s’ouvre aux richesses de ses contrées du monde.

Cette expérience ajoute une couche à son identité de natif de Brooklyn et plus globalement de new-yorkais. Il est important de souligner qu’un « authentique new-yorker » clame sans cesse, haut et fort, son appartenance à la ville.

Erick The Architect atteste de cela dans une interview donnée au média anglais Gigwise : « Je serai toujours un new-yorkais. Je viendrai toujours de New-York, je ne pourrai jamais ne pas être de Brooklyn (…) Même si tu quittes New York, tu emportes toujours un morceau de la ville avec toi. Je ne sais pas si c’est dû à l’eau ou à la pizza de la ville, mais c’est une réalité ». L’héritage musical de NYC a toujours été préservé dans sa musique.

Son parcours artistique commence au lycée. Il y fait la rencontre de Meechy Darko et de Zombie Juice. Le trio se lie d’amitié autour d’intérêts communs : les mangas, le catch et la musique. C’est tout naturellement que cette alchimie les amène à créer Flatbush Zombies, le groupe de rap qu’ils forment encore aujourd’hui. Erick The Architect est la pierre angulaire de cet ensemble : il a impulsé la constitution du groupe. Cependant, son début de carrière s’est fait en solo.

Curieux et polyvalent

Erick Arc Eliott fait parti de ces beatmakers qui commencent à faire de la musique pour avoir des instrumentales sur lesquelles rapper. Adolescent, sa vie prend un tournant lorsqu’un de ses amis lui fait découvrir Fruity Loops. Il commence par passer 10 minutes chaque jour sur le logiciel. Ces minutes se transforment en heures : ce geek hyper-curieux et hyper-actif a trouvé un nouveau moyen de matérialiser les millions de concepts qui lui traversent l’esprit. Pour passer au mieux de l’idée à la réalité, il apprend en autodidacte à jouer du piano et de la guitare.

IG: @erickarcelliott

Il faut dire que la musique a toujours fait parti de son existence. C’est un auditeur éclectique, passionné de jazz, de neo soul, de house mais aussi de raggae et d’autres genres musicaux en provenance de la Jamaïque, la terre d’origine de ses parents. 

Cette large palette de gôuts et d’intérêts caractérise son style de production ; au fil de ses projets, tous autoproduits, ses influences l’emmènent sur des terrains variés : 

  • du boom bap, construit avec des samples de funk / soul et des breakbeats sur ces mixtapes « noir. » et « renvoi »:
Erick Arc Elliott – « All Over The Place » (Prod by. Erick Arc Elliott) extrait de la mixtape « noir. » // Sample de la chanson : « Midnight » de Willie Lindo

(Pour l’anecdote : les titres français de ces projets sont représentatifs de l’amour que le beatmaker porte pour la langue française, ses sonorités et l’apparence de ses mots. Il est voyage très fréquemment à Paris, une ville qui l’inspire beaucoup).

  • des touches Lo-fi sur « almost remembered.«  et « Demos« :
Erick Arc Elliott – Love Ripple (Prod by. Erick Arc Elliott) Ft. Kaya extrait de la mixtape « almost remembered »
Erick Arc Elliott – Ma (Prod by. Erick Arc Elliott) extrait de la mixtape « Demos »
  • de la house mixée à du rap down south ou à du RNB sur « Arcstrumentals Vol. 1 »:
Erick Arc Elliott – Love Shawty (Prod by. Erick Arc Elliott) extrait de la beat tape « Arcstrumental Vol. 1 ». // Sample de la chanson « Shut Up » de Trick Daddy
Erick Arc Elliott – Fried Balogna (Prod by. Erick Arc Elliott) extrait de la beat tape « Arcstrumental Vol. 1 ». // Sample de la chanson « Angel In Disguise » de Brandy

Cette beat tape est une compilation de morceaux plus ou moins finis, rythmés par des interludes et des coupures, à l’instar d’une programme radiophonique. C’est la nostalgie des émissions de radio qu’il écoutait qui a inspiré le séquencing du projet.

Le volume 2 est batit de la même façon. Pour cette seconde édition, Erick The Architect ajoute un storytelling à ses productions mellow. Il joue le rôle d’un DJ de mariage qui est booké par un certain Bobby. Ce dernier qui s’apprête s’apprête a épouser Stacey sa fiancée, nous ouvre les portes de son enterrement de vie de garçon et de sa cérémonie de mariage. Un concept délirant qui en dit long sur la vision créative d’Eric Arc Elliott : singulière, trippy et complète ! Le dernièr adjectif souligne sa capacité à penser un projet de A à Z. D’ailleurs, les producteurs qu’il cite en modèle sont ceux qui au-delà de faire un beat, pensent et construisent des chansons et des albums dans leurs entièreté : RZA, Pharrell Williams, Teddy Riley, Dr. Dre…

Erick Arc Elliott – Rosebuds (Prod by. Erick Arc Elliott) extrait de la beat tape « Arcstrumental Vol. 2 »

La pierre angulaire de Flatbush Zombies et de la Beast Coast

C’est avec beaucoup de minutie qu’il travaille pour son groupe Flatbush Zombies. Il est à l’origine de 99% des beats sur lesquels Meechy Darko, Zombie Juice et lui même posent. Il dirige chacune des mixtapes, chacun des EP, chacun des albums signé par le trio.

Flatbush Zombies – « Palm Trees » (Prod. by Erick Arc Elliott) extrait de la mixtape « BetterOffDEAD » (2014)

Ses travaux pour FBZ sont toujours infusés du rap de la côte est des années 90, des sonorités du hip hip down south, tantôt saupoudrés de rock psychédélique, de voix pitchées, de saturation, de mélodies obscures mais pas que…

Flatbush Zombies « Trade-Off » (Prod. by Eric Arc Elliott) extrait de l’album « 3001: A Laced Odyssey » (2016)

Cela dit, il est important de souligner que The Architect ne tombe jamais dans le piège de la surproduction. Les beats ont toujours la bonne quantité d’espace afin de débiter des rimes enflammées.

Flatbush Zombies – « Monica » Ft. Tech N9ne (Prod. by Eric Arc Elliott)

Sur Escape From New York, le premier album de son collectif Beast Coast, il produit 5 des 13 tracks.

Beast Coast – « Bones » (Prod. by Erick Arc Elliott) extrait de l’album « Escape From New York »

Eric Arc Elliott a aussi alimenté quelques rappeurs new-yorkais en instrumentales : Bodega Bamz, Smoke DZA ou encore A$ap Twelvyy.

A$ap Twelvyy – « Glorious Death » (Prod. by Erick Arc Elliott) extrait de l’album « 12 »

Il a aussi co-produit une des chansons de « Before » le dernier EP de son ami James Blake:

James Blake – « I Keep Calling » (Prod. by James Blake, Erick The Architest, Dominic Maker, Josh Stadlen, KHUSHI & Jameela Jamil)

Parmi ses collaborateurs fréquents figurent :

  • Linden Jay (a produit pour LION BABE, Sinéad Harnett, TObi, Rejjie Snow…)
  • Tyler Dopps (a produit pour Macklemore…)
  • et McClenney (a produit pour Sango, Boogie, Xavier Omar, Kyle Dion…)

Il est intéressant de noter que la musique d’Erick The Architect résonne chez nos rappeurs francophones. 2Fingz, le duo composé de Doums et de Népal ont posé sur une de ses productions. De même pour Kaki Santana, acolyte de Freeze Corleone au sein du collectif 667.

2Fingz – « Saturé » (Prod. by Eric Arc Elliott) extrait de la mixtape « La Folie des Grandeurs » // Chanson et instumentale d’origine : « Mary, Nothing Above Thee » de Flatbush Zombies

Passionné d’arts avec un « S » 

« I think the hardest thing about being interested in so many different things [is that] they all take time to become really good. », Eric Arc Elliott, IG: @erickarcelliott

Comme vous l’aurez compris, il n’est pas possible de coller une étiquette à Erick The Architect. En plus de faire des instrus et de rapper à haut niveau… il peint et immortalise des moments en photo. Lui qui a toujours été intrigué par l’esthétique de l’image a fait des études de design graphique. Il a d’ailleurs longtemps hésité entre une carrière dans la musique ou dans le design. La beauté de la vie fait qu’il peut aujourd’hui s’adonner à ses deux passions.

Une plateforme digitale appelée « 502 North Pole » présente l’ensemble de son oeuvre. 

Eric Arc Elliott, « Faces on Canvas », 1280×1280 (2018)

Legacy, legacy, legacy, legacy

Cette bombe de talent mérite davantage de reconnaissance pour l’excellent travail qu’il délivre depuis 10 ans. Son oeuvre est gage de qualité et de constance. Parvenir à maintenir ce niveau de productivité avec une proposition artistique aussi diversifiée est impressionnant.

Dans le plus grand des calmes, l’architecte Erick Arc Elliott, continue de bâtir sa discographie et son legacy. Les hommages du plus grand nombre se succèderont, c’est sûr et certain !

Pour poursuivre l’exploration des travaux d’Erick The Architect, voici une playlist tout spécialement concoctée par DLM4 disponibles sur Spotify, Apple Music, Deezer et TIDAL. Enjoy ! N’hésite pas à partager l’article si tu as aimé !

On est également présents sur Instagram, Twitter ainsi que SoundCloud !

Dans Le Monde de… Carla Genus #EP8

Bienvenue Dans Le Monde de… Carla Genus ! 

Nous avons eu le plaisir et la chance de recevoir une DJ pleine de talents et d’idées : Carla Genus ! Membre du crew créatif GENUS et du collectif Sixtion, Carla est une valeur sûre de la scène DJ parisienne. Ses sets sont la combinaison de genres musicaux qui se répondent extrêmement bien quand elle est aux platines : trap, dancehall, shatta… elle maîtrise ces registres avec grande habilité. 

Au-delà de faire vibrer les foules à chacune de ses prestations, elle incarne un idéal, un mouvement d’empowerement qui encourage toutes et tous à se libérer du regard et des carcans de la société, afin de vivre et apprécier la vie à 1000%.

C’est « la Libération » : cette croyance a inspiré la production d’un titre éponyme qui permet à Carla Genus d’ajouter une corde à son arc de créatrice. 

Ensemble, nous avons discuté de son périple dans l’unviers du DJing, du processus de création de ses sets, de ce qui tourne dans sa playlist, de Young Thug (une de ses inspirations #SlimeSeason), de ses affiliations (S/O Genus Club & Sixtion) et de pleins d’autres sujets!

Un épisode généreux en rires et en bonnes énergies ! 

Découvre Carla Genus, un nom qui continuera de rayonner dans l’industrie musicale d’aujourd’hui et de demain !

Podcast disponible sur Apple Podcasts, Spotify, SoundCloud,YouTube et d’autres plateformes !

Hors-série #2 : L'amapiano, un genre musical en ascension (feat. Norma d'iMullar) Dans Le Monde de…

A l’occasion de ce nouvel hors-série du podcast “Dans Le Monde de…” (dédié aux univers du Beatmaking et du Djing), nous revenons sur les origines et la percée d’un genre musical en pleine ascension : l’Amapiano. Cette variante de house sud africaine 🇿🇦 se popularise sur tout le continent. Plus qu’un genre, c’est un lifestyle, une idéologie qui célèbre la vie, l’espoir et le dépassement ses limites et de sa condition. Pour en comprendre toutes les dimensions, nous avons invité Norma, une passionnée de musique qui pilote les playlists d’iMullar, un superbe média ghanéen ! Découvre cette musique qui prendra d’assaut ta plateforme de streaming !  _______________________  Afin de poursuivre ton exploration de l'Amapiano, voici une playlist concoctée avec Norma : l'Amapianorma –> https://dlm4.streamlink.to/amapianorma  Un documentaire nous a particulièrement servi de source :  SHAYA! Amapiano documentary En bonus, voici un autre documentaire sur la naissance de la house :  I Was There When House Took Over The World  _______________________  🔗  POUR SUIVRE L’ACTU DE Norma  ⬇️  IG Twitter Ses playlists persos + ses playlists pour iMullar  🔗  POUR SUIVRE L’ACTU D'iMullar  ⬇️  Site web  FB IG Twitter _______________________  🔗  POUR SUIVRE L’ACTU DE DELAMUSICOPOLIS (DLM4)  ⬇️  Retrouvez tous les épisodes du podcast ici ! Au début de chaque épisode du podcast, nous dévoilons une courte sélection de morceaux marquants. Ils sont compilés dans cette playlist ! Site web Instagram Twitter Générique –> Prod. by pilotkid 
  1. Hors-série #2 : L'amapiano, un genre musical en ascension (feat. Norma d'iMullar)
  2. Les 4 fantastiques #1
  3. Dans Le Monde de… Dirty Swift #S02EP03
  4. Dans Le Monde de… BlackDoe #S02EP02
  5. Dans Le Monde de… StillNaS #S02EP01