P2J, une histoire sans limites

De South London aux Etats-Unis en passant par le continent africain, P2J parvient progressivement à marquer l’industrie avec sa patte et a tout pour s’installer sur une très longue durée. Cette semaine, nous effectuons un focus sur le beatmaker anglais, originaire du Nigéria.

View this post on Instagram

Tryna find that moment…

A post shared by @ p2jmusic on

Pro2Jay alias P2J est un beatmaker qui a baigné dans la musique depuis le plus jeune âge grâce à son environnement familial. Pour la partie beatmaking pure et dure, il est tombé dedans au lycée, en première plus particulièrement. Peu attentif à son cours d’histoire, sa prof de l’époque l’inscrit à un cours de musique dans lequel on apprend aux élèves à utiliser les logiciels pour produire : FL Studio, Pro-Tools, Logic etc…

Placement local…

Ses premiers placements connus verront le jour en 2015, à l’échelle nationale avec des co-prods dans l’album du duo Krept & Konan.

Deux ans plus tard, il a produit le morceau Bad Boys sur l’album de la superstar anglaise Stormzy. Lors de cette même année 2017, le premier morceau sur lequel on le retrouve à la prod, lui seul est le morceau All Night de Yungen en featuring avec Mr Eazi.

Alors qu’il commence à prendre ses marques et parfaire son style sur le territoire anglais c’est un voyage outre-atlantique qui va lui faire prendre une toute autre dimension.

…Au continental

Parfois, l’évolution d’une carrière se joue à de petits détails. Il y a plus de cinq ans, il s’est rendu aux États-Unis avec son manager dans le but de placer pour certains artistes et parmi ces artistes, il a pu produire pour Chris Brown et son album Heartbreak on a Full Moon (avec Ayo et Keyzbaby). Un morceau dans lequel on retrouve l’artiste à son meilleur niveau dans ce registre de prods.

C’est ce placement pour Chris Brown qui va lui ouvrir les portes du marché US.

Avant de collaborer des artistes de la scène UK, en 2018, on le retrouve à la prod de deux morceaux du projet Outside de Burna Boy, avant African Giant et par la même occasion sur le projet de Lily Allen qui avait collaboré avec Burna Boy.

La particularité du morceau Your Choice est que la prod se prête aussi bien à ce que Burna Boy fait (ou a pu faire par le passé) tout comme un registre plus pop que possède Lily Allen et c’est l’une des forces que possède le beatmaker. Réaliser des prods afro ou du R&B, que tout le monde puisse apprécier les morceaux, peu importe la préférence musicale qu’on peut avoir de base.

Il faut savoir que P2J est un beatmaker qui ne se fixe pas de limite. Il effectue ses créations à partir de ses différentes influences que ce soit celle de Londres avec la grime, le rap, (la drill même si il n’en fait pas) mais aussi du R&B et ses influences afro qui peuvent être multiples, le Nigeria ou d’autres pays du continent africain. Son objectif étant vraiment depuis le début de créer un pont entre ces différents genres.

Enfin, parmi les prods majeurs de cette même année 2018, on le retrouve derrière le beat d’un morceau de l’artiste R&B Mario pour son album Dancing Shawdows.

Un beatmaker reconnu à l’échelle mondiale

On peut considérer l’année 2019 comme sa meilleure en terme de production pour P2J. Pour la première fois de sa jeune carrière, il est producteur exécutif d’un album et pas n’importe lequel, celui de GoldLink, Diaspora. L’album sort en juin 2019. C’est la bande son de l’été ! On suppose que le projet a été travaillé durant la même période que ses autres créations pour des artistes tels que Burna Boy l’année précédente. Le rappeur de Washington DC voulait un projet qui fasse écho à ses racines, P2J avait encore tout à prouver, une occasion parfaite pour écrire l’histoire donc.

Au final, on le retrouve présent sur 10 des 14 morceaux de l’album !

Diaspora est un des meilleurs albums de l’année 2019. Un album qui respire la fraicheur. La volonté de GoldLink était de faire danser toutes les personnes qui écouteraient cet album. Du single phare Joke Ting avec l’excellent Ari PenSmith au refrain en passant par No Lie, Zulu Screams, Yard ou encore Maniac, on retrouve P2J sous une autre envergure. Le fait d’être autant présent à la production du projet en fait presque un album collaboratif et cela va lui permettre d’assoir un nouveau statut à l’échelle internationale.

Beatmaker, ingénieur du son, parolier…

Durant l’année 2019, le 17 juillet précisément, une nouvelle adaptation cinéma du Roi Lion voit le jour. Comme à son habitude, une bande originale s’en suit. Pour cette nouvelle adaptation, c’était Béyoncé qui chapeauter le tout. Parmi les artistes, beatmakers et autres personnalités contactés pour y participer, on retrouvera aussi P2J.

Il fait partie des beatmakers présents à la production sur le morceau phare du projet, à savoir Brown Skin Girl mais également sur JA ARA E avec Burna Boy ou encore My Power en tant qu’ingénieur du son.

Quel que ce soit le genre, le beatmaker ne s’arrête pas puisqu’on le retrouve également parmi les beatmakers derrières les prods de Anybody de Burna Boy, Situationship de Snoh Aalegra, Better Days d’Odunsi ou encore sur l’EP de Justine Skye BARE WITH ME, pour ne citer que ces morceaux.

Durant cette deuxième partie de l’année 2019, on va également le retrouver à la prod de morceaux de l’artiste R&B britannique Jaz Karis, sur plusieurs morceaux de son projet à l’image de ce qu’il a pu faire pour l’album de GoldLink et P2J participera également à l’album de Davido, au projet Starboy de Wizkid ou encore sur Hot Pink de Doja Cat.

2020 : Le COVID c’est quoi ?

2020 et toutes les contraintes de l’année ne sont pas un problème ! Le beatmaker ne cesse de travailler puisqu’il fait partie des 3 beatmakers derrière le tube 4AM avec 6LACK et Rema. On l’a également vu collaborer à de nombreuses reprises avec Wizkid (No Stress, Smile, Cool Me Down), sans oublier des productions phares telles que DYING 4 YOUR LOVE de Snoh Aalegra ainsi qu’Easy d’Aminé avec Summer Walker.

Par ailleurs, si vous prêtez attention, vous retrouverez des similitudes au niveau des prods de Smile et Easy, que le beatmaker a parfaitement su réadapter pour quatre artistes différents.

Son dernier placement en date est le morceau Wasted Energy qui apparait sur l’album d’Alicia Keys.

Wizkid en featuring avec H.E.R, Khalid avec Disclosure et DaVido ou encore 6LACK avec Rema sont des illustrations parfaites de ce crossover que P2J cherche à réaliser et sa volonté de briser les barrières entre certains genres musicaux, tout en fournissant de la bonne musique.

En à peine cinq ans, P2J est un beatmaker qui a su faire son trou en bâtissant ses productions autour de sonorités afro et R&B. Le fait qu’il soit à la prod d’un morceau ou parfois derrière la quasi totalité de tout un projet nous laisse envisager de belles choses dans les années à venir pour le beatmaker sans limites. 

Pour découvrir d’autres œuvres de P2J, DLM4 vous a concocté une playlist de quelques tracks disponibles sur Spotify, Apple Music et Deezer.

Source : Complex, Instagram P2J

Les chroniques, et les Vendredi C’est Jiggy sur DLM4 sur Instagram et Twitter