Cortex : une deuxième vie grâce au rap

Le rap ne fait pas exception. Comme d’autres genres musicaux ou expressions artistiques, la question du temps et le rapport au temps sont parmi les thématiques les plus abordés.  

Sans prendre de risque, on pourrait aisément affirmer que ta rappeuse/ ton rappeur préféré(e) a une punchline sur le temps et ses effets: 

“Faudrait qu’le temps me rattrape pour que tu puisses voir mon talent”, Mac Tyer

« Dans cette course contre la montre, on rêve de recoudre le temps perdu avec les aiguilles d’une Rolex”, Dinos. 

À l’occasion du premier épisode de la saison 2 de notre podcast (intitulé “Dans Le Monde de…”), nous avons évoqué un projet que certains ont qualifié d’avant-gardiste. Sorti en 2014, il s’agit du premier album éponyme d’Ateyaba

Avec StillNaS, compositeur, artiste et invité de cet épisode, on a discuté de sa contribution au projet. Il a y produit l’excellent titre Casino. C’était aussi le moment de lui demander ses impressions sur cette oeuvre qui a été comprise et assimilée avec le temps. 

Source : IG de StillNaS

Pour nous partager son sentiment, il a évoqué le cas d’un groupe de jazz-funk français appelé Cortex

Cette formation a été crée dans les années 70 par Alain Mion, un artiste de jazz aux multiples casquettes. Deux opus se démarquent de la discographie de Cortex : Troupeau Bleu (1974) et Volume 2 (1977). Malheureusement, à l’époque de leur sortie, ils ne sont pas écoutés ou appréciés à leur juste valeur.  Cependant, grâce au rap, ils connaitront une seconde vie à partir des années 2000.

De nombreux beatmakers sont inspirés par la production de Cortex. Naturellement, ils décident de le sampler. Résultat ? Des chansons plus ou moins mémorables naissent de ces initiatives. En voici quelques exemples :

“Huit Octobre 1971”  est utilisé dans :

« Huit Octobre 1971 », Cortex – extrait de l’album : « Troupeau Bleu » (1974)
  • One Beer de MF DOOM (2004) – Prod. by MF DOOM
  • Odd Toddlersde Tyler The Creator (Ft. Casey Veggies) (2009) – Prod by. Tyler The Creator
  • “Visions” de Wiz Khalifa (2010)Prod by. Sledgren

“Chanson d’un jour d’hiver” est utilisé dans : 

« Chanson D’un Jour D’Hiver », Cortex – extrait de l’album : « Troupeau Bleu » (1974)
  • Mary de Curren$y (2013)- Prod by. V12 The Hitman 
  • Beautiful de Jeezy (ft. The Game & Rick Ross) (2014) – Prod by. Black Methaphor & Tory Rey
  • Mural de Lupe Fiasco (2015) – Prod by. Keyz, Quality Kid, Wiz Buchanan
  • “STATS” de Baby Keem (2019) – Prod by. Hykeem Carter, Kal Banx, Keanu Beats

“Prélude à Go Round” est utilisé dans : 

« Prélude à Go Round », Cortex – extrait de l’album : « Troupeau Bleu » (1974)
  • “Amsterdam” de Rick Ross (2012) – Prod by. Cardiak
  • Exactly de EARTHGANG (ft. J.I.D) – Prod by. Studebaker

“Mary Et Jeff” est utilisé dans : 

« Mary Et Jeff », Cortex – extrait de l’album : « Troupeau Bleu » (1974)
  • “LUNACY” de XXXtentacion (feat. ENZO!) (2015) – Prod by. Dirty Daimyo

Jowëll a samplé « I Heard a Sigh » (1979) pour composer « Amnésie » (2016) de Damso.

Quand la nièce d’Alain Mion réalise lors d’une soirée que le travail de son oncle est samplé dans un morceau de Rick Ross, elle l’appelle pour lui dire tout l’amour que le rap porte pour son travail. 

Il ne tarde pas tracker et à monétiser l’utilisation de ses compositions. Le  documentaire “Hunting for rappers”produit par GASFACE, retrace en quelques minutes cette folle histoire ! 

Vous y constaterez la condescendance d’Alain Mion pour certaines figures du hip hop… Il remet en cause leur créativité et la plus value qu’ils ont ajouté à ses oeuvres. Se lancer dans ce débat reviendrait à mettre en cause la technique du sampling… une thématique qui déchaîne anormalement les passions. Quoi qu’il en soit, il peut être reconnaissant de la notoriété que le genre musical le plus écouté au monde lui permet d’avoir. 

Merci à StillNaS d’avoir évoqué ce sujet dans notre podcast “Dans Le Monde de…”, dédié aux univers du beatmaking et du DJing ! 

L’épisode est toujours disponible sur ce lien ! Checkez le pour découvrir d’autres anecdotes et perles musicales

Pour une sélection plus fournies des morceaux qui samplent Cortex, vous pouvez retrouver la playlist ici :

Delamusicopolis est présent sur IG, Twitter, YouTube et Soundcloud

Notre playlist 100% instrumentale peut être retrouvée sur toutes les plateformes de streaming en cliquant ici.

BlackDoe, le versatile

Crédit de la photo de couverture : Sofiane, @cheb_soso (IG)

Une chose est sûre : la créativité est une des rares ressources inépuisables de notre planète Terre. Il suffit d’observer le travail quotidien de nos beatmakers pour le vérifier. Certain-e-s parviennent à se démarquer du lot grâce à l’étendue de genres et de styles musicaux qu’ils maitrisent. C’est définitivement le cas de BlackDoe. Ce producteur et artiste parisien a une infinité de cordes à son arc. Notamment salué pour ses oeuvres avec TayC, Lefa ou Barack Adama, il présente un parcours de près de 10 ans qui mélange rap, rnb mais aussi alté, afro, électro et future beats. À travers ce portrait, découvrez son ingéniosité et sa richesse musicale.

Débuts et expérimentations musicales : l’école SoundCloud

En 2011, BlackDoe démarre son aventure dans le beatmaking. Sans la moindre ambition professionnelle à l’esprit, il est avant tout motivé par la passion et l’envie de créer. Tout naturellement, il ne cherche pas à partager le fruit de ses expérimentations. De plus, comme tout rookie, il manque de confiance et n’a pas encore l’opportunité de collaborer avec des artistes.

S’en suivent de longues années de travail acharné qui lui permettent de se définir musicalement, de se construire une identité sonore. Plus à l’aise et davantage en confiance, il décide alors de documenter son évolution par le biais d’une page Soundcloud où il poste des instrumentales. 

La première, « Paris Blues », arrive en 2013 : 

BlackDoe – Paris Blues (2013)

Une production élégante, pleine de spleen, drivée par de légères boucles de piano et de guitare qui contrastent un breakbeat. Celle-ci aurait totalement sa place dans notre playlist hARTMonie 006, dédiée à la « refined & lavish music ».

Au fil du temps, d’autres beats atterrissent sur son Soundcloud. La direction est davantage orientée musique alternative, électronique et future beats. 

“Jus de Banane” (2014) en est un excellent exemple (nous saluons le superbe sampling de “Glamorous”, single à succès de Fergie en duo avec Ludacris) : 

BlackDoe – Jus de Banane (2014)

L’énergisant “Foie Gras” (2014) en est un autre : 

BlackDoe – Foie Gras (2014)

Ce morceau sera relayé par Darker Than Wax, un label électro basé à Singapour et par le Versus Magazine, un média qui se focalise sur les scènes de musiques expérimentales. L’attention de ces deux entités en disent quelque chose sur l’ouverture, les influences musicales et l’étendue du travail de BlackDoe.

Entre Djing et Beatmaking

Tout en continuant à cultiver ses skills et à développer son univers, en 2015 et 2016, Black Doe gagne en traction grâce à des alliances et des associations bien choisis. 

Il produit “Zouzou Zinedine” un track en exclusivité pour TMPL, une agence créative et événementielle autour du Future Sound. Leur collaboration l’amènera à réaliser plusieurs DJ sets au cours de soirées au Wanderlust ou au Showcase Paris

Il fera de même lors d’événements de la Maison Kitsuné, un label et une marque de vêtements. BlackDoe fait vibrer les Kitsuné Party, le Kitsuné x NBA Tour (un partenariat avec la ligue américaine de basketball)… 

C’est aussi un des DJs des Ofive Mansion, les soirées du légendaire média OFIVE. 

Il mixe également chez Rinse Radio et chez Soft Focus Radio à l’occasion de guest mix : 

Guest Mix, BlackDoe @ Soft Focus Radio (Ep.61, 2016)

BlackDoe place quelques morceaux sur des compilations et playlists de maisons de disque:

  • Le bouncy “Midnight Swim” (2016) sur “Nowadays vol.5”, la winter tape du label électro Nowadays Records (dont font partis les beatmakers Everydayz et Phazz).
BlackDoe – Midnight Swim, off Nowadays Vol.5 (The Winter Tape, 2016)
  • L’afrofuturiste “De Kunta” (2016) pour le label/radio irlandais Souletiquette :
BlackDoe – De Kunta (2016)

Ouverture culturelle et montée en puissance

En 2017, BlackDoe collabore avec un groupe de rap Taiwanais appelée MJ116. La connexion se fait à Paris, au Red Bull Studios. Un titre ensoleillé voit le jour : #Paris166 (Costy Love)

MJ116 – #Paris116 (Costly Love) (2017)

BlackDoe approfondie sa connaissance de la scène musicale asiatique grâce à un voyage en Corée du Sud en 2018. En plus de mixer au Soap Seoul, un club de la capitale coréenne, il s’imprègne de la culture et des vibes ce de pays. Ce périple aura un impact majeur sur sa proposition artistique.

Avant d’aborder ce point, il est important de souligner que cette année 2018 marque un tournant dans sa carrière. Il signe un contrat d’édition et prend part active chez Many Me, la structure de production de MKL. Ce producteur respecté a repéré BlackDoe depuis un moment. En témoigne cet extrait d’une interview qu’il a donné au média Limonadier en 2014:

Many Me, c’est la structure que je monte pour sortir mes projets : Many Me Records. Il y a aussi un artiste que j’aimerais développer : BlackDoe. Il a 19 ans, je le suis depuis que je fais des contests de beatmaking et il est juste génial ! Je me retrouve grave en lui. J’ai envie de lui donner un coup de pouce.”

Cette affiliation lui donne l’opportunité de rencontrer des artistes et de les faire briller sur sur ses instrumentales.

Prod. By BlackDoe ©

Côté rap, il travaille entre autres, avec Luni, Abou Tall, ainsi que les membres de la Sexion d’Assaut que sont Barack Adama et Lefa :

Lefa – Maniaque (2019), extrait de l’album FAME
Luni – Paris-Bruxelles Ft. Krisy (2020)

Fervent ambassadeur de la démocratisation du RNB en France, BlackDoe compose pour TayC et Ocevne, deux énormes talents signés chez H24 Music, le label de Barack Adama

Il a produit une dizaine de morceaux pour TayC dont les géniaux : 

« Moi Je Prouve » Ft. Barack Adama (2019) // co-prod avec Tobias Dray

TayC – Moi, je prouve. Ft. Barack Adama (2019), extrait de l’album NYXIA. Tome 3
TayC – Ton gava (2019), extrait de l’album NYXIA. Tome 2

Ses efforts et sa précieuse contribution aux 3 tomes de « NYXIA. » (album de TayC) ont été récompensés par un disque d’or.

https://www.instagram.com/p/CB8dnNNDlgB/

Quant à Ocevne, il lui offre « À coeur ouvert » comme premier single d’un EP intitulé « MOYO WAZI« .

Ocevne – À coeur ouvert (2020), extrait de l’EP MOYO WAZI

Production et aspirations artistiques

BlackDoe a bien l’intention de nous embarquer davantage dans son monde. Il prépare la sortie prochaine d’un EP. La direction artistique de ce projet découle du voyage en Corée du Sud mentionné précédemment. En effet, tous les invités sont des artistes coréens underground. Deux extraits funky, frais et ensoleillés sont disponibles : “ Air 공기” Ft. YELLA & Chaanill et “Mangue 망고” Ft. oceanfromtheblue.

BlackDoe – Air 공기 Ft. YELLA & Chaanill (2020), from upcoming EP, sous licence chez Kitsuné Musique
BlackDoe – “Mangue 망고” Ft. oceanfromtheblue from upcoming EP

Sur Instagram, Blackdoe nous laisse entrer dans les coulisses de la création de Mangue 망고.

Versatilité, ouverture d’esprit, cercle de qualité… BlackDoe semblent avoir toutes les cartes en main pour continuer à faire briller son étoile dans le paysage du beatmaking français et international. C’est un artiste prometteur qui continuera à se démarquer en laissant sa créativité le porter sur des terrains détonnants er originaux. 

Afin de prolonger l’écoute des oeuvres de BlackDoe, DLM4 vous a concocté une playlist de quelques tracks disponibles sur Spotify, TIDAL, Apple Music et Deezer.

DLM4 également présent sur Instagram et Twitter

Le podcast « Dans Le Monde de… » dédié au beatmaking et au DJing est dispo sur toutes les plateformes !

Pierrari, l’action sans vitesse et précipitation

Crédits photo : Hugo Bembi (Hamza, Nico Bellagio et Pierrari)

Il a marqué les esprits sur sa récente prod pour la série Drill FR de Gazo, sur 140 BPM ou encore sa participation sur le dernier album de Damso et SCH. Notre portrait de la semaine est celui de Pierrari, qui malgré son nom de scène apprend sans confondre vitesse et précipitation depuis ses débuts.

Pierrari, de son vrai nom Pierre Lefebure est un beatmaker dont vous auriez facilement deviner l’origine de son alias.

Des co-prods pour l’apprentissage

Il n’existe pas énormément d’infos concernant son initiation au beatmaking, ses origines mais sa première apparition où l’on peut voir la musique qui parle pour lui se fait en premier lieu sur la version Deluxe de Paradise d’Hamza. On le retrouve à la compo du morceau Snakes et en co-prod de Goat avec Lucozi. Une particularité qui se dégage déjà sur ses premières prods est le placement de guitares qui apparait sur les deux morceaux avec des instrus qui collent parfaitement à l’univers du rappeur belge.

Connexion colombienne

Durant l’été de cette même année 2019, il parvient à placer pour l’artiste colombienne Drea Dury avec une prod dans un registre différent de celui sur lequel on l’entend sur les prods d’Hamza, qui jongle entre sonorités R&B et légèrement reggaeton, en collaboration avec le beatmaker San Hucci.

« Big H, Big S »

L’album Paradise d’Hamza était marqué par le featuring entre l’artiste belge et le rappeur de Marseille SCH. Les échanges au studio entre les deux artistes ont pu permettre de nombreuses écoutes de prods et c’est grâce à cela que Pierrari va poursuivre son apprentissage. Accompagné de Ponko, Bruno et Lucozi, il est en co-prod sur le morceau Tirer un trait de SCH. Un morceau sur les vibes mélancoliques que SCH maîtrise à la perfection.

2020 et la vague drill francophone

A moins d’être totalement coupé du monde, sept ans après l’album Or Noir de Kaaris, on a pu assister un nouvel avènement de la drill sur les territoires francophones, influencé cette fois-ci par plusieurs artistes de New York dont 22Gz, Fivio Foreign et bien sûr, le très regretté Pop Smoke. Hamza l’a très bien expliqué lors d’un mini-movie chez YARD avoir justement aimé ce que les artistes américains ont pu en faire et a logiquement voulu se prêter au jeu.

Une volonté étendue de la part de plusieurs rappeurs francophones, qui s’est donc traduit par des demandes de prods aux sonorités drill aux beatmakers.

En ce qui concerne le rappeur belge, pour son EP 140 BPM, il va le travailler avec son cercle proche et c’est de cette manière que Pierrari va davantage se révéler au cours du reste l’année 2020.

On retrouve notamment à la prod du morceau Henny Pop.

Un mois plus tard, il est également présent sur un des projets d’un rappeur de la drill francophone en la personne de 1PLIKÉ140, notamment sur l’intro ainsi que Lebara de son projet 1PLIKTOI, tous les deux en co-prod avec Binks Beatz.

« Et jeune rari c’est le goat, jeune Lucozi c’est le goat »

Pierrari ne s’arrête pas sur ce chemin puisqu’il participe à l’un des projets de l’année avec l’album QALF de Damso sur lequel il est à la prod du morceau BXL ZOO en featuring avec Hamza accompagné à la prod de Benjay, Saint Dx, Oz Touch, Paco del Rosso, Ponko et Prinzly.

La co-prod ne date pas d’hier dans le milieu de beatmaking, mais on remarque ici qu’elle permet au beatmaker d’apporter sa patte, de gagner en expérience autour d’autres beatmakers qui sont installés, pour ensuite proposer du contenu très qualitatif.

« La Mala est GaNgx »

Le dernier coup d’éclat à noter à ce jour pour le beatmaker, c’est sa prod pour la série « Drill FR » du rappeur Gazo, en featuring avec Hamza.

A la co-prod pour s’apporter mutuellement ou en solo, sur de la drill mais également sur des sonorités plus joyeuses ou mélancoliques, Pierrari nous démontre qu’avec de l’observation, de l’apprentissage et la confiance de ses pairs, il a de quoi nous proposer des prods qu’on pourra apprécier à l’avenir et c’est tout ce qu’on lui souhaite.

Pour découvrir les oeuvres de Pierrari dont des prods pour le duo belge CYPH3R, DLM4 vous a concocté une playlist de quelques tracks disponibles sur Spotify, TIDAL, Apple Music et Deezer.

DLM4 également présent sur Instagram et Twitter

Le podcast « Dans Le Monde de… » dédié au beatmaking et au DJing dispo sur toutes les plateformes