BlackDoe, le versatile

Crédit de la photo de couverture : Sofiane, @cheb_soso (IG)

Une chose est sûre : la créativité est une des rares ressources inépuisables de notre planète Terre. Il suffit d’observer le travail quotidien de nos beatmakers pour le vérifier. Certain-e-s parviennent à se démarquer du lot grâce à l’étendue de genres et de styles musicaux qu’ils maitrisent. C’est définitivement le cas de BlackDoe. Ce producteur et artiste parisien a une infinité de cordes à son arc. Notamment salué pour ses oeuvres avec TayC, Lefa ou Barack Adama, il présente un parcours de près de 10 ans qui mélange rap, rnb mais aussi alté, afro, électro et future beats. À travers ce portrait, découvrez son ingéniosité et sa richesse musicale.

Débuts et expérimentations musicales : l’école SoundCloud

En 2011, BlackDoe démarre son aventure dans le beatmaking. Sans la moindre ambition professionnelle à l’esprit, il est avant tout motivé par la passion et l’envie de créer. Tout naturellement, il ne cherche pas à partager le fruit de ses expérimentations. De plus, comme tout rookie, il manque de confiance et n’a pas encore l’opportunité de collaborer avec des artistes.

S’en suivent de longues années de travail acharné qui lui permettent de se définir musicalement, de se construire une identité sonore. Plus à l’aise et davantage en confiance, il décide alors de documenter son évolution par le biais d’une page Soundcloud où il poste des instrumentales. 

La première, « Paris Blues », arrive en 2013 : 

BlackDoe – Paris Blues (2013)

Une production élégante, pleine de spleen, drivée par de légères boucles de piano et de guitare qui contrastent un breakbeat. Celle-ci aurait totalement sa place dans notre playlist hARTMonie 006, dédiée à la « refined & lavish music ».

Au fil du temps, d’autres beats atterrissent sur son Soundcloud. La direction est davantage orientée musique alternative, électronique et future beats. 

“Jus de Banane” (2014) en est un excellent exemple (nous saluons le superbe sampling de “Glamorous”, single à succès de Fergie en duo avec Ludacris) : 

BlackDoe – Jus de Banane (2014)

L’énergisant “Foie Gras” (2014) en est un autre : 

BlackDoe – Foie Gras (2014)

Ce morceau sera relayé par Darker Than Wax, un label électro basé à Singapour et par le Versus Magazine, un média qui se focalise sur les scènes de musiques expérimentales. L’attention de ces deux entités en disent quelque chose sur l’ouverture, les influences musicales et l’étendue du travail de BlackDoe.

Entre Djing et Beatmaking

Tout en continuant à cultiver ses skills et à développer son univers, en 2015 et 2016, Black Doe gagne en traction grâce à des alliances et des associations bien choisis. 

Il produit “Zouzou Zinedine” un track en exclusivité pour TMPL, une agence créative et événementielle autour du Future Sound. Leur collaboration l’amènera à réaliser plusieurs DJ sets au cours de soirées au Wanderlust ou au Showcase Paris

Il fera de même lors d’événements de la Maison Kitsuné, un label et une marque de vêtements. BlackDoe fait vibrer les Kitsuné Party, le Kitsuné x NBA Tour (un partenariat avec la ligue américaine de basketball)… 

C’est aussi un des DJs des Ofive Mansion, les soirées du légendaire média OFIVE. 

Il mixe également chez Rinse Radio et chez Soft Focus Radio à l’occasion de guest mix : 

Guest Mix, BlackDoe @ Soft Focus Radio (Ep.61, 2016)

BlackDoe place quelques morceaux sur des compilations et playlists de maisons de disque:

  • Le bouncy “Midnight Swim” (2016) sur “Nowadays vol.5”, la winter tape du label électro Nowadays Records (dont font partis les beatmakers Everydayz et Phazz).
BlackDoe – Midnight Swim, off Nowadays Vol.5 (The Winter Tape, 2016)
  • L’afrofuturiste “De Kunta” (2016) pour le label/radio irlandais Souletiquette :
BlackDoe – De Kunta (2016)

Ouverture culturelle et montée en puissance

En 2017, BlackDoe collabore avec un groupe de rap Taiwanais appelée MJ116. La connexion se fait à Paris, au Red Bull Studios. Un titre ensoleillé voit le jour : #Paris166 (Costy Love)

MJ116 – #Paris116 (Costly Love) (2017)

BlackDoe approfondie sa connaissance de la scène musicale asiatique grâce à un voyage en Corée du Sud en 2018. En plus de mixer au Soap Seoul, un club de la capitale coréenne, il s’imprègne de la culture et des vibes ce de pays. Ce périple aura un impact majeur sur sa proposition artistique.

Avant d’aborder ce point, il est important de souligner que cette année 2018 marque un tournant dans sa carrière. Il signe un contrat d’édition et prend part active chez Many Me, la structure de production de MKL. Ce producteur respecté a repéré BlackDoe depuis un moment. En témoigne cet extrait d’une interview qu’il a donné au média Limonadier en 2014:

Many Me, c’est la structure que je monte pour sortir mes projets : Many Me Records. Il y a aussi un artiste que j’aimerais développer : BlackDoe. Il a 19 ans, je le suis depuis que je fais des contests de beatmaking et il est juste génial ! Je me retrouve grave en lui. J’ai envie de lui donner un coup de pouce.”

Cette affiliation lui donne l’opportunité de rencontrer des artistes et de les faire briller sur sur ses instrumentales.

Prod. By BlackDoe ©

Côté rap, il travaille entre autres, avec Luni, Abou Tall, ainsi que les membres de la Sexion d’Assaut que sont Barack Adama et Lefa :

Lefa – Maniaque (2019), extrait de l’album FAME
Luni – Paris-Bruxelles Ft. Krisy (2020)

Fervent ambassadeur de la démocratisation du RNB en France, BlackDoe compose pour TayC et Ocevne, deux énormes talents signés chez H24 Music, le label de Barack Adama

Il a produit une dizaine de morceaux pour TayC dont les géniaux : 

« Moi Je Prouve » Ft. Barack Adama (2019) // co-prod avec Tobias Dray

TayC – Moi, je prouve. Ft. Barack Adama (2019), extrait de l’album NYXIA. Tome 3
TayC – Ton gava (2019), extrait de l’album NYXIA. Tome 2

Ses efforts et sa précieuse contribution aux 3 tomes de « NYXIA. » (album de TayC) ont été récompensés par un disque d’or.

https://www.instagram.com/p/CB8dnNNDlgB/

Quant à Ocevne, il lui offre « À coeur ouvert » comme premier single d’un EP intitulé « MOYO WAZI« .

Ocevne – À coeur ouvert (2020), extrait de l’EP MOYO WAZI

Production et aspirations artistiques

BlackDoe a bien l’intention de nous embarquer davantage dans son monde. Il prépare la sortie prochaine d’un EP. La direction artistique de ce projet découle du voyage en Corée du Sud mentionné précédemment. En effet, tous les invités sont des artistes coréens underground. Deux extraits funky, frais et ensoleillés sont disponibles : “ Air 공기” Ft. YELLA & Chaanill et “Mangue 망고” Ft. oceanfromtheblue.

BlackDoe – Air 공기 Ft. YELLA & Chaanill (2020), from upcoming EP, sous licence chez Kitsuné Musique
BlackDoe – “Mangue 망고” Ft. oceanfromtheblue from upcoming EP

Sur Instagram, Blackdoe nous laisse entrer dans les coulisses de la création de Mangue 망고.

Versatilité, ouverture d’esprit, cercle de qualité… BlackDoe semblent avoir toutes les cartes en main pour continuer à faire briller son étoile dans le paysage du beatmaking français et international. C’est un artiste prometteur qui continuera à se démarquer en laissant sa créativité le porter sur des terrains détonnants er originaux. 

Afin de prolonger l’écoute des oeuvres de BlackDoe, DLM4 vous a concocté une playlist de quelques tracks disponibles sur Spotify, TIDAL, Apple Music et Deezer.

DLM4 également présent sur Instagram et Twitter

Le podcast « Dans Le Monde de… » dédié au beatmaking et au DJing est dispo sur toutes les plateformes !

Jayla Darden, prodige multifacette

Les cinq dernières années de musique ont été sublimées par le retour d’un genre musical sur le devant de la scène : le R&B. Chez Delamus4copolis, nous souhaitons mettre en lumière les beatmakers et producteurs de cette musique. Quoi de mieux que de peindre le portrait d’une artiste aux talents multiples, d’un prodige qui incarne à la perfection le renouveau du Rhythm & Blues. Son nom ? Jayla Darden.

La musique comme destinée

Cette native de Detroit pourrait s’écrire une bio Twitter interminable. En effet, elle est beatmakeuse, productrice, auteure-interprète et ingénieure du son… autant de cordes à son arc qui font sa singularité. Très tôt, sa vie s’agence autour de la musique. Sa famille fait le pari de déménager à Atlanta afin de maximiser ses chances de réussite. Elle a tout juste 15 ans à l’époque. ATL est une plaque tournante de l’industrie musicale moderne. C’est dans cette ville qu’elle fera ses armes et trouvera sa voix.

Do It Yourself : le mindset de Jayla Darden

À la genèse de sa construction artistique, Jayla se confronte à une difficulté qui se révèlera être un véritable tremplin par la suite. Les beats qu’elle reçoit ne sonnent pas tout à fait comme elle le voudrait. De plus, créer aux dépens des autres n’est pas une option viable à ses yeux. Des sons fusent dans son esprit : elle cherche alors le moyen de les matérialiser. Cette autodidacte du piano et de la guitare se met à explorer Garageband, puis passe rapidement sur Ableton. Elle finit par trouver sa patte et son style : des productions minimalistes, dominées par des drums et des percussions de poids, des 808s qui contrastent avec des boucles de mélodies légères et entrainantes et des harmonies de voix angéliques.

Credits : Jayla Darden (IG : @jayladarden)

Une source inépuisable d’idées

Pour Jayla, chaque production est d’abord une idée. Elle en a d’ailleurs un très large éventail. Elle choisit Soundcloud pour les partager à raison d’une fois par mois. Ces dernières ne portent pas de nom mais un numéro de série (e.g Ideas 435, car c’est le 435ème beat qu’elle se trouve à produire).



Sa fan base s’élargit et espère davantage d’elle. En 2018, elle décide alors de sortir Ideas une série d’EP en deux volumes. Chacun comporte 6 tracks.

Idea 578, extrait de Ideas Vol.1 un EP de Jayla Darden
Idea 717, extrait de Ideas Vol.2 un EP de Jayla Darden

Développement artistique et signature en label

Credits : Primarycolorss (IG: primarycolorss)

Sa musique capte l’attention d’un A&R et producteur très respecté dans le milieu : Sickamore. Il a significativement contribué à la direction artistique des deux premiers albums de YG (My Krazy Life, Still Brazy) et des trois LP de Travis Scott (Rodeo, Birds in the Trap Sing McKnight, Astroworld).
Nous sommes en 2018 et Sickamore chasse des artistes : il vient de lancer son label, Sick Projects, une empreinte d’Interscope. Jayla Darden sera le tout premier talent signé sur cette nouvelle structure. C’est via celle-ci que fin 2019, elle sort son dernier EP en date : Onto Something.

Ce 7 titres très réussi contribue à confirmer la place de l’artiste sur l’échiquier de la nouvelle scène R&B. Les productions très bouncy s’allient parfaitement à sa voix de tête, qui rappelle sans aucun doute Aaliyah, une de ses inspirations majeures.
L’EP est notamment porté par un single éponyme, un slow jam aux vibes 90´s:

Onto Something est un bijou sonore léché, qui s’écoute d’une traite.

« Future Beats, Eclectic Soul…« 

En décembre 2019, son promo tour pour la sortie d’Onto Something mène Jayla Darden chez Beats 1 d’Apple Music. Elle est reçu en guest de SOULECTION Radio, une émission animée par Joe Kay. Elle y raconte son parcours, son process de création, la relation qu’elle entretient avec sa manager qui n’est autre que sa mère… (l’échange démarre à 1:40:15).

Jayla Darden, une chef d’orchestre en devenir

Jayla Darden a déjà produit pour ses pairs. Jusqu’ici, c’est une information qu’elle ne met pas véritablement en avant. Cela dit, elle n’en est qu’aux prémices de sa carrière.

Elle a par exemple crée toutes l’ensemble des beats de This is Me (2018) un EP de 4 morceaux, signé par une chanteuse d’Atlanta prénommée Marissa. Cette dernière est très attachée à cet opus : c’est le premier projet qu’elle sort suite à d’une douloureuse rupture avec Columbia Records. Pour se jeter dans les eaux de l’indépendance, quoi de mieux que d’être accompagnée par Jayla Darden, l’adepte ultime du DIY ! Le résultat est très appréciable.

Un avenir radieux

Credits : The Topshelf Company (IG : @topshelfjunior)

Quelle est la suite pour Jayla Darden ? On ne peut qu’ imaginer le meilleur ! Un autre EP ? Peut-être, certainement… à suivre ! Jayla se fait discrète sur son actualité. Toutefois, une chose est sûre : elle crée en permanence.

Fin mai 2020, l’artiste est confinée dans son home studio quand elle participe à #GirlsWithGuitars : une capsule de live music 100% dédiée aux musiciennes (via IG Live), crée par Queen H.E.R. Elle y interprète une de ses chansons et réalise une cover du classique I Don’t Wanna d’Aaliyah.


En juin 2020, Jayla Darden diffuse un nouveau single : Demonstration. La production témoigne de son amour du travail de Timbaland, une de ses plus importantes références et influences musicales.

Si vous êtes amoureux-se du R&B, gardez son nom en mémoire. Jayla Darden est sans aucun doute sur la piste du succès… she is onto something!

DLM4 dispo sur Instagram et Twitter

P.S : « Jayla Darden ? Tu as 5 morceaux pour me la faire découvrir ? » –> voici la playlist que tu peux partager à ton ami(e) qui te poserait cette question. Si tu en as apprécié la lecture, share aussi l’article 🙂