Jarreau Vandal : l’art de faire un casse

Crédits photo : Segraphy

Chez DLM4, on est toujours fasciné par les edits des DJs. On se demande toujours ce qu’il se passe dans leurs cerveaux pour imaginer des associations aussi impressionnantes les unes que les autres.

S’il y a bien un DJ qui incarne cela, c’est Jarreau Vandal. Quatre ans après la sortie de son premier EP, le DJ néerlandais revient avec un nouveau projet ce jeudi. A l’occasion de cette release, on retrace le parcours de l’artiste avec lequel le vandalisme ne s’est jamais aussi bien porté.

De grand-père en fils

Jarreau Vandal, Ellroy de son vrai prénom, débute la musique grâce à son grand-père, musicien et beatmaker. Il l’initie à la batterie mais il va très vite basculer à la production via le software Logic Pro. Il mixe à partir des années 2000-2010 et décide de s’y consacrer pleinement en 2012 en arrêtant ses études et les jobs qu’il effectuait en parallèle.

L’artiste est un pur produit des Pays-Bas puisqu’il puise ses inspirations dans de nombreux genres musicaux, du hip-hop au rock en passant par le jazz, la soul ou encore le funk.

Comme tout DJ qui se respecte il va upload ses premiers remix, edits ou flips sur SoundCloud. Parmi ces premiers jets, il y aura sa version du morceau de Drake avec Majid Jordan, Hold On, We’re Going Home, réinterprété par Iman Europe qu’on vous recommande fortement d’écouter !

La famille Soulection

Courant 2014-2015, une connexion se fera avec le beatmaker et DJ allemand IAMNOBODI qui tombera sur ses uploads sur SoundCloud. L’artiste allemand, proche du label Soulection n’hésite pas à en parler à un des fondateurs, Joe Kay qui passera ses edits sur Soulection Radio. Depuis cette période, Jarreau Vandal fait partie de la famille qu’est Soulection. Il sort notamment sa version d’Alright de Kendrick Lamar et on le retrouvera par la suite sur deux épisodes de Soulection Radio.

Soulection #248 (2016)

Soulection #401 (2019)

Un monstre de l’edit

Il est impossible de parler de Jarreau Vandal sans évoquer ses edits.

Pour la petite histoire, l’origine de son nom de scène provient du fait qu’il avait remixé un morceau et qu’un de ses proches lui a indiqué qu’il avait « vandalisé » le morceau.

Il débute avec le premier volume de ses Vandalized Edits en 2016, dont vous pouvez retrouver les trailers ci-dessous et dont la totalité sont sur son Bandcamp. Des edits sur A Milli de Lil Wayne en passant par Ginuwine, The Internet, Skepta ou encore Danny Brown. Enormément d’autres pépites et ce, du premier au dernier volume !

Il en est aujourd’hui à 4 volumes dont le dernier où l’on retrouve sa version du live du Sunday Service de Kanye West, qui était le dernier upload de ce volume 4 où il a eu la surprise de Denzel Curry qui lui a indiqué vouloir poser dessus (voir description SoundCloud).

Il a par ailleurs réalisé un edit du tube Dumebi de Rema au début cette année, Vandalized comme il en toujours a l’habitude.

Un monstre en live

Nous avons eu la chance de le voir performer au festival de Dour avec son compère de toujours Full Crate ou encore l’an dernier à un event de la fête de la musique organisé par le collectif parisien 99 Ginger. S’il fallait vous proposer un aperçu de ce dont Jarreau Vandal est capable en live, c’est son set qu’il a réalisé au Sonar Festival de Barcelone en 2019, qui illustre parfaitement les inspirations musicales et l’énergie qu’il peut transmettre en direct.

PS : On ne s’est toujours pas remis de la transition qui arrive à 21′ entre ELEMENT de Kendrick Lamar et I Just Wanna Love U de Jay-Z.

Un artiste complet

Jarreau Vandal a donc débuté en jouant de la batterie, puis en faisant des prods et mixer. Parallèlement à tout cela, il a également été un DJ qui réalisait ses propres projets. En 2016, il sort son premier EP intitulé Suburb Superhero, porté par le morceau Small Talk.

Deux ans plus tard il délivre une compilation, Anthology dans lequel on vous recommande d’écouter le morceau Ginger Tea.

Ces deux projets permettent de découvrir davantage sa patte en tant que beatmaker et ce à quoi il aspire lorsqu’il est sur cette partie artistique.

Suburb Superhero : The Vilain Within (2020)

Fin 2019, il annonce avoir bouclé son projet sur Instagram. Le premier extrait est Bad Shit. Pour celles et ceux qui suivent son actualité, il a pu s’exercer et voir le feedback du morceau en avance car il avait réalisé un edit sur l’instru de Bad Shit avec DJADJA d’Aya Nakamura quelques mois auparavant.

Un morceau plus que réussi, suivi de deux nouveaux extraits les mois suivants. Le deuxième, Nothing Nice avec Kojey Radical et le dernier en date, My Way feat. Col3trane. Trois morceaux et une direction artistique qui donnent envie de découvrir la totalité de ce qui sera un EP, qui sortira donc demain. Il a d’ailleurs déclaré sur Twitter que la DA symbolisait tout ce qu’il était en tant qu’artiste et homme, notamment le fait de combattre ses démons. Ce projet correspond à ce qu’il veut représenter depuis son premier EP en 2016.

P.S : « Jarreau Vandal ? Tu as quelques morceaux pour me le faire découvrir ? » –> voici la playlist que tu peux partager à ton ami(e) qui te poserait cette question. Si tu en as apprécié la lecture, share aussi l’article :). Une playlist également dispo sur Apple Music.

DLM4 présent sur Instagram et Twitter

Vendredi c’est jiggy : sorties d’albums hip-hop et beatmakers derrières ces prods – 24 janvier 2020

Ce vendredi, c’est bien l’Europe qui est à l’honneur avec le retour de Damso, Fianso et La Fouine, les nouveaux morceaux de Laylow, Josman ou encore S. Pri Noir. Les albums de J Hus et M Huncho côté UK qui sont sortis et les premiers singles de Gashi ou encore Reason aux US.

FR

Singles

Dioscures et Sofiane Pamart combinent de nouveau pour produire un nouvel extrait de l’album de Laylow

Richie Beats à la prod du dernier LMB

Prinzly à la prod du nouveau single de Damso

Tarik Azzouz produit pour le nouveau #JesuispasséchezSo

Eazy Dew à la prod d’un énième morceau de Josman

Jeoffrey Dandy à la prod du dernier Timal

Dramastate à la prod du dernier Chily feat. Koba LaD

Shuriken Music produit pour le dernier 4Keus

Nk.F et Joa à la prod du nouveau morceau de S. Pri Noir

EPs, LPs, Mixtapes

Kodes délivre son EP constitué de ces Méchant et deux singles

Dinos balance les différents morceaux bonus autour de la promo Taciturne

Freakey, DJ Flawfly et YoungFrenchy 808 présents à la production sur le nouvel album de La Fouine

UK

Singles

Miles From Kinshasa délivre une nouvelle démo

WSTRN de retour avec un nouveau single

Octavian balance un freestyle à l’occasion de son anniversaire

EPs, LPs, Mixtapes

Quincy Tellem à la prod sur l’album de M Huncho

JAE5, Levi Lennox, Nana Rogues ainsi que TobiShyBoy parmi les beatmakers sur le dernier opus de J Hus

US

Singles

The Ninetys et !IIMIND à la prod du nouveau single de REASON

DJ Snake à la prod du nouveau single de GASHI

Megan Thee Stallion reprend un morceau de Tupac pour son nouveau single

LP

NinetyFour, Gotti Gator ou encore Freddie Foxx présents au beatmaking de l’album de Sy Ari Da Kid