Isla Mgmt : All Star Game du beatmaking

Si on devait former des équipes de superstars de beatmakers, on pourrait récemment penser à ce que réalise le label Internet Money. Parallèlement à l’empire de Taz Taylor, il y a une autre structure qui n’aura pas besoin d’aller chercher loin pour cela, c’est Isla Mgmt.

Zoom sur une structure qui s’est bâtie entre le local et l’international, avec des vétérans, des plus jeunes et se retrouve aujourd’hui aux nominations des Grammy Awards ainsi que dans le Forbes Magazine, le tout en moins de trois ans.

Tout débute avec le canadien Simon Gebrelul. Selon plusieurs sources, il arrête ses études en 2014 pour se consacrer pleinement au management d’un des joueurs NBA les plus populaires sur et en dehors du terrain : Tristan Thompson. C’est le commencement d’Isla Mgmt (prononcé eye•la). Quatre ans durant lesquelles il collabore avec un joueur qui disputera de nombreuses finales avec les Cavaliers jusqu’à être champion en 2016.

C’est en 2018 qu’il se lancera dans la musique en gérant les affaires d’un de ses compatriotes, le producteur Boi-1da. Un beatmaker en place depuis 2010 et qu’on retrouve derrière les prods de nombreux hits (4 My Town, Best I Ever Had, Over, Not Afraid, Work, No Guidance…) 

La dernière recrue de l’effectif à ce jour est Cardo alias « Cardo Got Wings » mais Isla compte pas moins de douze beatmakers au sein de leur structure, tout en ayant le chanteur Givēon également en management. Les voici :  

 OZ 

Un des beatmakers phares de 2019-2020 ! Après « Sicko Mode », 2020 pour le beatmaker suisse c’était « Life Is Good » de Future,  « Highest In The Room » de Travis Scott, « Popstar » de DJ Khaled ou encore « Gold Roses » et « Toosie Slide » pour ne citer que ces morceaux. Une année récompensée par une nomination aux Grammys et l’award du producteur de l’année sur la plateforme Splice.

Jahaan Sweet

On vous avait déjà parlé de lui dans notre dernier guide car il faisait partie des beatmakers présents sur le « Forbes Under 30 Music » de 2020. Jahaan Sweet écrit et produit. Présent sur le projet du couple Carters, « Scorpion » de Drake, « Get Me » de Justin Bieber, en grande partie sur l’album de Kehlani, « Ungodly Hour » de Chloe et Halle, il frappe fort en 2020 avec les prods du dernier mini EP Baby Keem, « Tyler Herro » de Jack Harlow, « Stuck On You » de Giveon ou encore le superbe « Not Another Love Song » d’Ella Mai aux côtés de Boi-1da et The Rascals.

Cardo Got Wings

Si vous avez écouté notre hors-série en compagnie de Raphaël Da Cruz, il faisait partie des beatmakers dont on a le plus apprécié le travail en 2020 et pour cause ! 

Cardo en 2020 c’est « Laugh Now, Kay Later » de Drake (et on pourrait s’arrêter là). Outre cette excellente prod, en 2020 Cardo c’est aussi « Waze » sur le projet de commun de Skepta, Chip et le membre de D-Block Europe, Young Adz, un projet en commun avec le beatmaker/artiste Che Ecru mais aussi « God’s Plan », « Goosebumps », « That Part » ou encore l’intro du premier projet de Baby Keem des années auparavant…

Nils 

Toujours au sein de ce roster de compositeurs, il y a Nils. Fort de sa présence sur la prod de « Peta » avec OZ sur l’album de Roddy Rich, on le retrouve en 2020 sur « TALK ABOUT IT » de Dababy, sur le morceau « Maintenant » du rappeur français Gianni, « That’s It » sur la planète de Lil Uzi Vert et Future, le banger « After Party » de Don Toliver accompagné de Sonny Digital à la prod et derrière « Sky High » de Lil Skies en ce début d’année 2021.

The Rascals

Le duo de beatmakers a marqué les esprits en étant en coprod sur « Gold Roses » avec de Rick Ross et Drake. Pour l’année 2020, ils ont clôturé l’année en produisant une grande partie du projet éponyme de l’artiste du Kentucky, Vory mais ont également placé pour Tory Lanez, Ariana Grande, Jessie Reyez, G Eazy et surtout le super « Not Another Love Song » d’Ella Mai aux côtés de Jahaan Sweet et Boi-1da.

TT AUDI

TT AUDI fait partie des recrues les plus récentes du poster. A la suite de sa coprod sur « I Wanna Rock » de G Eazy, il a su bénéficier du réseau et du networking de Isla Mgmt pour placer des coprods avec les autres membres sur le projet de Vory, mais également pour Big Sean et A Boogie Wit Da Hoodie. 

DRTWRK 

DRTWRK (Dirty Work) est un beatmaker originaire de Montréal, qui fait son chemin progressivement et a déjà placé pour de gros noms tels que Lil Wayne sur « Let It Fly » avec Travis Scott, Kanye West sur « Use This Gospel » et « Law of Attraction ». En 2020, il est présent à la prod sur « Back To The Streets » de Saweetie en featuring avec Jhené Aiko. 

Sevn Thomas

Si vous êtes fan de R&B mais aussi fan de Giveon, alors Sevn Thomas est un beatmaker que vous appréciez surement, sans directement le connaitre. Son année 2020 a été grandement marqué par sa participation aux deux projets de Giveon. Un travail récompensé par une nomination aux Grammys.

CuBeatz

CuBeatz est un duo constitué de deux frères jumeaux, originaires de Berlin. Ils sont connus pour être en coprod sur des morceaux tels que « Sicko Mode », « Fefe » de 6ix9ine, « Motorsport » de Migos, « goosebumps » de Travis Scott, « No Heart » de 21 Savage ou encore « Portland » de Drake. En 2020, ils sont derrières des morceaux comme « Face of My City » de Jack Harlow, sur « Easy » de Rich The Kid en coprod avec AXL Beats, sur plusieurs morceaux de « High Off Life » de Future, « Stimulus Check » de Doe Boy et Southside ou encore « Lambo Wrist » dans le dernier album de 2 Chainz.

Boi-1da 

Superstars parmi tous les beatmakers qui existent, on ne le présente plus. Le producteur avait d’ailleurs inauguré le tout premier VERZUZ de Timbaland et Swizz Beatz en affrontant un autre mastodonte, HIT-BOY. L’occasion de voir les nombreux hits qu’il a pu composé. De Drake à Rihanna en passant par Eminem, Big Sean, Kendrick Lamar… 

Ekip, réseau et networking

Isla Mgmt, comme dirait un consultant sport de TV, ce sont donc des individualités au service du collectif. On peut le voir sur les nombreux morceaux dans lesquels on retrouve plusieurs beatmakers de l’équipe en coprod, des beatmakers qui ont rejoint le roster plus tard à coups de loops envoyés et qui bénéficient tous sans limite du portefeuille de la structure entière et les artistes avec lesquels certains ont déjà pu travailler. Un travail d’équipe récompensée non seulement par les auditeurs mais également par de grandes cérémonies comme les Grammy à l’instar des différents posts et cette vidéo qui fait office de « qualité en guise de promo ».

On a hâte de voir aussi bien les moves de la part Simon Gebrelul que les prochains placements des différents beatmakers du roster.

Sources : Forbes, TIDAL, Genius, Instagram 

DLM4 présent sur Instagram et Twitter

Le dernier épisode du podcast « Dans Le Monde de… » dédié aux univers du beatmaking et du DJing est dispo sur ce lien

Les hARTmonie, toutes les playlists et mix DLM4 sont dispo sur ce lien

Cortex : une deuxième vie grâce au rap

Le rap ne fait pas exception. Comme d’autres genres musicaux ou expressions artistiques, la question du temps et le rapport au temps sont parmi les thématiques les plus abordés.  

Sans prendre de risque, on pourrait aisément affirmer que ta rappeuse/ ton rappeur préféré(e) a une punchline sur le temps et ses effets: 

“Faudrait qu’le temps me rattrape pour que tu puisses voir mon talent”, Mac Tyer

« Dans cette course contre la montre, on rêve de recoudre le temps perdu avec les aiguilles d’une Rolex”, Dinos. 

À l’occasion du premier épisode de la saison 2 de notre podcast (intitulé “Dans Le Monde de…”), nous avons évoqué un projet que certains ont qualifié d’avant-gardiste. Sorti en 2014, il s’agit du premier album éponyme d’Ateyaba

Avec StillNaS, compositeur, artiste et invité de cet épisode, on a discuté de sa contribution au projet. Il a y produit l’excellent titre Casino. C’était aussi le moment de lui demander ses impressions sur cette oeuvre qui a été comprise et assimilée avec le temps. 

Source : IG de StillNaS

Pour nous partager son sentiment, il a évoqué le cas d’un groupe de jazz-funk français appelé Cortex

Cette formation a été crée dans les années 70 par Alain Mion, un artiste de jazz aux multiples casquettes. Deux opus se démarquent de la discographie de Cortex : Troupeau Bleu (1974) et Volume 2 (1977). Malheureusement, à l’époque de leur sortie, ils ne sont pas écoutés ou appréciés à leur juste valeur.  Cependant, grâce au rap, ils connaitront une seconde vie à partir des années 2000.

De nombreux beatmakers sont inspirés par la production de Cortex. Naturellement, ils décident de le sampler. Résultat ? Des chansons plus ou moins mémorables naissent de ces initiatives. En voici quelques exemples :

“Huit Octobre 1971”  est utilisé dans :

« Huit Octobre 1971 », Cortex – extrait de l’album : « Troupeau Bleu » (1974)
  • One Beer de MF DOOM (2004) – Prod. by MF DOOM
  • Odd Toddlersde Tyler The Creator (Ft. Casey Veggies) (2009) – Prod by. Tyler The Creator
  • “Visions” de Wiz Khalifa (2010)Prod by. Sledgren

“Chanson d’un jour d’hiver” est utilisé dans : 

« Chanson D’un Jour D’Hiver », Cortex – extrait de l’album : « Troupeau Bleu » (1974)
  • Mary de Curren$y (2013)- Prod by. V12 The Hitman 
  • Beautiful de Jeezy (ft. The Game & Rick Ross) (2014) – Prod by. Black Methaphor & Tory Rey
  • Mural de Lupe Fiasco (2015) – Prod by. Keyz, Quality Kid, Wiz Buchanan
  • “STATS” de Baby Keem (2019) – Prod by. Hykeem Carter, Kal Banx, Keanu Beats

“Prélude à Go Round” est utilisé dans : 

« Prélude à Go Round », Cortex – extrait de l’album : « Troupeau Bleu » (1974)
  • “Amsterdam” de Rick Ross (2012) – Prod by. Cardiak
  • Exactly de EARTHGANG (ft. J.I.D) – Prod by. Studebaker

“Mary Et Jeff” est utilisé dans : 

« Mary Et Jeff », Cortex – extrait de l’album : « Troupeau Bleu » (1974)
  • “LUNACY” de XXXtentacion (feat. ENZO!) (2015) – Prod by. Dirty Daimyo

Jowëll a samplé « I Heard a Sigh » (1979) pour composer « Amnésie » (2016) de Damso.

Quand la nièce d’Alain Mion réalise lors d’une soirée que le travail de son oncle est samplé dans un morceau de Rick Ross, elle l’appelle pour lui dire tout l’amour que le rap porte pour son travail. 

Il ne tarde pas tracker et à monétiser l’utilisation de ses compositions. Le  documentaire “Hunting for rappers”produit par GASFACE, retrace en quelques minutes cette folle histoire ! 

Vous y constaterez la condescendance d’Alain Mion pour certaines figures du hip hop… Il remet en cause leur créativité et la plus value qu’ils ont ajouté à ses oeuvres. Se lancer dans ce débat reviendrait à mettre en cause la technique du sampling… une thématique qui déchaîne anormalement les passions. Quoi qu’il en soit, il peut être reconnaissant de la notoriété que le genre musical le plus écouté au monde lui permet d’avoir. 

Merci à StillNaS d’avoir évoqué ce sujet dans notre podcast “Dans Le Monde de…”, dédié aux univers du beatmaking et du DJing ! 

L’épisode est toujours disponible sur ce lien ! Checkez le pour découvrir d’autres anecdotes et perles musicales

Pour une sélection plus fournies des morceaux qui samplent Cortex, vous pouvez retrouver la playlist ici :

Delamusicopolis est présent sur IG, Twitter, YouTube et Soundcloud

Notre playlist 100% instrumentale peut être retrouvée sur toutes les plateformes de streaming en cliquant ici.

BlackDoe, le versatile

Crédit de la photo de couverture : Sofiane, @cheb_soso (IG)

Une chose est sûre : la créativité est une des rares ressources inépuisables de notre planète Terre. Il suffit d’observer le travail quotidien de nos beatmakers pour le vérifier. Certain-e-s parviennent à se démarquer du lot grâce à l’étendue de genres et de styles musicaux qu’ils maitrisent. C’est définitivement le cas de BlackDoe. Ce producteur et artiste parisien a une infinité de cordes à son arc. Notamment salué pour ses oeuvres avec TayC, Lefa ou Barack Adama, il présente un parcours de près de 10 ans qui mélange rap, rnb mais aussi alté, afro, électro et future beats. À travers ce portrait, découvrez son ingéniosité et sa richesse musicale.

Débuts et expérimentations musicales : l’école SoundCloud

En 2011, BlackDoe démarre son aventure dans le beatmaking. Sans la moindre ambition professionnelle à l’esprit, il est avant tout motivé par la passion et l’envie de créer. Tout naturellement, il ne cherche pas à partager le fruit de ses expérimentations. De plus, comme tout rookie, il manque de confiance et n’a pas encore l’opportunité de collaborer avec des artistes.

S’en suivent de longues années de travail acharné qui lui permettent de se définir musicalement, de se construire une identité sonore. Plus à l’aise et davantage en confiance, il décide alors de documenter son évolution par le biais d’une page Soundcloud où il poste des instrumentales. 

La première, « Paris Blues », arrive en 2013 : 

BlackDoe – Paris Blues (2013)

Une production élégante, pleine de spleen, drivée par de légères boucles de piano et de guitare qui contrastent un breakbeat. Celle-ci aurait totalement sa place dans notre playlist hARTMonie 006, dédiée à la « refined & lavish music ».

Au fil du temps, d’autres beats atterrissent sur son Soundcloud. La direction est davantage orientée musique alternative, électronique et future beats. 

“Jus de Banane” (2014) en est un excellent exemple (nous saluons le superbe sampling de “Glamorous”, single à succès de Fergie en duo avec Ludacris) : 

BlackDoe – Jus de Banane (2014)

L’énergisant “Foie Gras” (2014) en est un autre : 

BlackDoe – Foie Gras (2014)

Ce morceau sera relayé par Darker Than Wax, un label électro basé à Singapour et par le Versus Magazine, un média qui se focalise sur les scènes de musiques expérimentales. L’attention de ces deux entités en disent quelque chose sur l’ouverture, les influences musicales et l’étendue du travail de BlackDoe.

Entre Djing et Beatmaking

Tout en continuant à cultiver ses skills et à développer son univers, en 2015 et 2016, Black Doe gagne en traction grâce à des alliances et des associations bien choisis. 

Il produit “Zouzou Zinedine” un track en exclusivité pour TMPL, une agence créative et événementielle autour du Future Sound. Leur collaboration l’amènera à réaliser plusieurs DJ sets au cours de soirées au Wanderlust ou au Showcase Paris

Il fera de même lors d’événements de la Maison Kitsuné, un label et une marque de vêtements. BlackDoe fait vibrer les Kitsuné Party, le Kitsuné x NBA Tour (un partenariat avec la ligue américaine de basketball)… 

C’est aussi un des DJs des Ofive Mansion, les soirées du légendaire média OFIVE. 

Il mixe également chez Rinse Radio et chez Soft Focus Radio à l’occasion de guest mix : 

Guest Mix, BlackDoe @ Soft Focus Radio (Ep.61, 2016)

BlackDoe place quelques morceaux sur des compilations et playlists de maisons de disque:

  • Le bouncy “Midnight Swim” (2016) sur “Nowadays vol.5”, la winter tape du label électro Nowadays Records (dont font partis les beatmakers Everydayz et Phazz).
BlackDoe – Midnight Swim, off Nowadays Vol.5 (The Winter Tape, 2016)
  • L’afrofuturiste “De Kunta” (2016) pour le label/radio irlandais Souletiquette :
BlackDoe – De Kunta (2016)

Ouverture culturelle et montée en puissance

En 2017, BlackDoe collabore avec un groupe de rap Taiwanais appelée MJ116. La connexion se fait à Paris, au Red Bull Studios. Un titre ensoleillé voit le jour : #Paris166 (Costy Love)

MJ116 – #Paris116 (Costly Love) (2017)

BlackDoe approfondie sa connaissance de la scène musicale asiatique grâce à un voyage en Corée du Sud en 2018. En plus de mixer au Soap Seoul, un club de la capitale coréenne, il s’imprègne de la culture et des vibes ce de pays. Ce périple aura un impact majeur sur sa proposition artistique.

Avant d’aborder ce point, il est important de souligner que cette année 2018 marque un tournant dans sa carrière. Il signe un contrat d’édition et prend part active chez Many Me, la structure de production de MKL. Ce producteur respecté a repéré BlackDoe depuis un moment. En témoigne cet extrait d’une interview qu’il a donné au média Limonadier en 2014:

Many Me, c’est la structure que je monte pour sortir mes projets : Many Me Records. Il y a aussi un artiste que j’aimerais développer : BlackDoe. Il a 19 ans, je le suis depuis que je fais des contests de beatmaking et il est juste génial ! Je me retrouve grave en lui. J’ai envie de lui donner un coup de pouce.”

Cette affiliation lui donne l’opportunité de rencontrer des artistes et de les faire briller sur sur ses instrumentales.

Prod. By BlackDoe ©

Côté rap, il travaille entre autres, avec Luni, Abou Tall, ainsi que les membres de la Sexion d’Assaut que sont Barack Adama et Lefa :

Lefa – Maniaque (2019), extrait de l’album FAME
Luni – Paris-Bruxelles Ft. Krisy (2020)

Fervent ambassadeur de la démocratisation du RNB en France, BlackDoe compose pour TayC et Ocevne, deux énormes talents signés chez H24 Music, le label de Barack Adama

Il a produit une dizaine de morceaux pour TayC dont les géniaux : 

« Moi Je Prouve » Ft. Barack Adama (2019) // co-prod avec Tobias Dray

TayC – Moi, je prouve. Ft. Barack Adama (2019), extrait de l’album NYXIA. Tome 3
TayC – Ton gava (2019), extrait de l’album NYXIA. Tome 2

Ses efforts et sa précieuse contribution aux 3 tomes de « NYXIA. » (album de TayC) ont été récompensés par un disque d’or.

https://www.instagram.com/p/CB8dnNNDlgB/

Quant à Ocevne, il lui offre « À coeur ouvert » comme premier single d’un EP intitulé « MOYO WAZI« .

Ocevne – À coeur ouvert (2020), extrait de l’EP MOYO WAZI

Production et aspirations artistiques

BlackDoe a bien l’intention de nous embarquer davantage dans son monde. Il prépare la sortie prochaine d’un EP. La direction artistique de ce projet découle du voyage en Corée du Sud mentionné précédemment. En effet, tous les invités sont des artistes coréens underground. Deux extraits funky, frais et ensoleillés sont disponibles : “ Air 공기” Ft. YELLA & Chaanill et “Mangue 망고” Ft. oceanfromtheblue.

BlackDoe – Air 공기 Ft. YELLA & Chaanill (2020), from upcoming EP, sous licence chez Kitsuné Musique
BlackDoe – “Mangue 망고” Ft. oceanfromtheblue from upcoming EP

Sur Instagram, Blackdoe nous laisse entrer dans les coulisses de la création de Mangue 망고.

Versatilité, ouverture d’esprit, cercle de qualité… BlackDoe semblent avoir toutes les cartes en main pour continuer à faire briller son étoile dans le paysage du beatmaking français et international. C’est un artiste prometteur qui continuera à se démarquer en laissant sa créativité le porter sur des terrains détonnants er originaux. 

Afin de prolonger l’écoute des oeuvres de BlackDoe, DLM4 vous a concocté une playlist de quelques tracks disponibles sur Spotify, TIDAL, Apple Music et Deezer.

DLM4 également présent sur Instagram et Twitter

Le podcast « Dans Le Monde de… » dédié au beatmaking et au DJing est dispo sur toutes les plateformes !